Chaque profession finance son URPS. Ce financement provient d’une contribution encaissée par les URSSAF et centralisée par l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS) conformément à l’article 123 de la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative au patient, à la santé et aux territoires (loi HPST), décret n° 2010-585 du 2 juin 2010, décret n° 2011-552 du 19 mai 2011.

Cette contribution est fixée pour les masseurs-kinésithérapeutes à 0.1% des revenus tirés de l’activité libérale conventionnée avec un maximum de 0.5% du plafond annuel de la sécurité sociale en vigueur au 1er janvier de l’année concernée (soit maximum 182€ pour 2012).

Cette contribution est acquittée au plus tard le 15 mai auprès de l’URSSAF.

La date limite de versement de cette contribution aux URPS par l’ACOSS est le 15 août.